Pêcheur de dorades et de bars dans le Golfe du Morbihan

Pêcheur de dorades et de bars dans le Golfe du Morbihan

Tubes, calamars, encornets... A vos turluttes!

 

 

C'est la saison qui veut ça, le froid commence à s'installer et les tubes viennent nous rendre visite. Ce céphalopode proche voisin de la seiche se pêche dans les mêmes zones que sa cousine à tentacules.

 

Pour autant, il se différencie à la touche et au combat qu'il livre pour se libérer. La touche est franche, l’encornet projette c’est deux tentacules pour se saisir de la proie ou de son imitation. Se sentant piégé, il tente de se dégager en se propulsant par à coups. Ces signes valident le fait que nous sommes attelés à un calamar et non à une seiche qui vient comme petite serpillère. L'avantage et ce n’est le moindre, c'est que le calamar crache moins d'encre et de plus il est plus facile à éviscérer et à nettoyer.

Plus nous le cherchons profond et tard dans la saison, plus les spécimens seront de belles tailles et le fight sera au rendez vous.

 

L'animation en drop shot s'apparente à une pêche qui mixe les techniques à gratter et en traction. Petites tirettes plus ou moins dynamiques et action plus ample avant d'accompagner lentement le retour de la turlutte sur le fond, c'est principalement ce moment que choisit le calamar pour attaquer la turlutte.

Parfois la passivité dans des profondeurs au delà de 15m peut s'avérer le bon patern.

 

Du bord, la technique du Bichi Bachi est active, amusante et sympa et fait souvent la différence. L'animation consiste à donner deux à trois coups de scion en partant canne basse. Par exemple un court, un intermédiaire et un plus ample et de mouliner doucement pendant la descente de la turlutte, qui est monté comme un leurre. C'est une gestuelle bien plus complexe, mais nous pouvons commencer par des animations simples comme décrites ci dessus. Comme en drop shot c'est à la descente que ca tape.

En soirée et entre amis, il faut choisir un quai un peu surplombant l'eau et éclairé.

 

Voici un lien sur les turluttes Yamashita. L'intéret du visionnage se passe vers 3mn. La technique du bichi bachi est présentée:

 

 

Rechercher pour une session familiale souvent festive et pleine d’accident dont on imagine les conséquences, encrée, mais pas ancré mais en dérive…

 

Dans l’assiette, il y a ceux qui préfèrent l’encornet à la seiche et les autres. J’apprécie les 2, et l’invention pour les cuisiner est toujours à l’ordre du jour. Marinades et grillades sont un bon choix d’automne.

 

 

Les eaux cet autonmne sont encore chaudes et les courants du Golfe transportent une quantité inhabituelle de petites méduses.

16 à 17°C, la Mer est quand même tiédasse pour cette période. La présence de banc de méduses est-elle synonyme de pauvreté en oxygène des eaux du Golfe?

Si ce constat s'avère exact, ce changement devient alarmant pour la bioversité qui caractérise le Mor Braz...

 

Une Physalie c'est même laissée piéger dans la petite Mer. Ce fut un moment particulier de l'observer dérivant au gréer du courant et du vent aussi loin au nord. Elle colonise plutôt la région Aquitaine et surtout les mers tropicales.

 

Voici un lien:http://fr.wikipedia.org/wiki/Physalia

 

 

 

 

 

Chargement du sondage

 

Chargement du sondage

 



11/10/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 143 autres membres