Pêcheur de dorades et de bars dans le Golfe du Morbihan

Pêcheur de dorades et de bars dans le Golfe du Morbihan

Réactualisation 2014: "Derniers potins sur la dodo!"

Le 4 mai 2012

 

Les premières sessions à la Royale du bord n'ont pas été glorieuses. Que des gros grisets mis au sec et quelques casses fracassantes sur des belles dodos.

Voilà le résultat d'un mauvais choix de matériel puisque je n'avais amené que des cannes bateaux pour ne pas m'encombrer.

Dans un secteur rocheux, c'est presque impossible de brider une royale de plusieurs kilos avec une canne de 2.40 sans racler le fond.

Arriva ce qui devait arriver, après avoir tracté la Royale jusqu'au bord, les sargasses ont été d'un precieux secours pour la belle aux sourcils d'or, qui trouva un allié pour se décrocher.

 

Morale de la session: du bord, canne longue pour décoller le poisson du fond.

 

 

Le 25 mai 2012.

 

Invité par mon pote Jeff pour une session golfe.

Journée estivale, chaude, presque lourde avec du vent se levant en fin de journée.
Session prospection sur des zones un peu décalées des classiques.

Présence bien affirmée des gros grisets, qui ont apprécié les appâts mous et qui ont joué sur nos nerfs avec des touches miimalistes malgré plusieurs sujets autour des 2kg.

Heureusement, 3 royales dont une de 2kg sont venues perturber cette journée. C'est une première pour cette année. Elles ne sont pas encore grosses et la détection au sondeur ne s'est pas vraiment affolée comme c'est souvent le cas.

La température est à 15°c, c'est mieux mais pas encore sufisant.

Nous attendons le gros des bancs pour les semaines à venir en espérant que le temps continue à réchauffer les eaux du Mor Braz.

Le crabe a été ignoré et la mye est encore l'appât qui a leurré tous les sparidés.

 

Une info parmi d'autres:

 

Les Royales auraient ratiboisé des plateaux rocheux et des moulières. Ce serait l'une des principales raisons qui les auraient poussé à déserter certains secteurs devenus des classiques.

Peut-être qu'elles se déroutent moins dans les contrecourants pour rester actives dans les grands courants et se déplacer vers des lieux de nourrissage habituels, les parcs ostréicoles...

A vérifier!

 

Le 11 juin 2012:

 

Petite session bar et royale dans le Golfe par petit coefficient. Pour le bar sur une seule dérive: 10 bars largement maillés et pour le plus dodu dans les 60 cms. Ce n'est pas les îles mais c'était bien ludique.

Petite pause pour la Royale et test sur 2 spots classiques. Une touche et pas de suivi sur le 1er à la mye, et une première dodo pour Michel sur le second en attendant la renverse. Une joli de 2.5kg à la louche. Une touche et un crabe engamé à moitié sans suite pour clore la session. La bouette de crabe date d'une semaine, ceci expliquant cela.

Il y a donc une frémissement pour les royales en ce moment, mais cela n'a rien à voir avec les années passées... Vivement les beaux jours et la chaleur!

 

 

 

Voici la belle...

Lundi 2 juillet 2012

 

L'eau a pris enfin pris quelques degrés et affiche dans certaines baies, 18 °C.

C'est une température idéale pour fidéliser les dodos dans le Golfe.

 

Les appâts roi en ce moment sont le crabe mou ou franc et le bulot.

 

Quelques dodos ont procuré un max d'adrénaline à quelques chanceux qui ont été atellé à des Royales qui n'ont fait que prendre du fil, jusqu'à la casse...

 

De juillet à Septembtre 2012.

Des sessions parfois bien grasses et musclées et quelquefois le désert. C'est difficle de prévoir si les dodos sont présentes ou pas. Pas mal de capots même si les gros grisets sauvaient la journée.

 

Jeudi 4 octobre 2012

 

C'est peut-être la dernière sortie de l'année à la dodo et l'une des rares sessions pour ma part. J'ai délaissé la "Belle aux sourcils d'or" n'ayant pas de bateau perso pour pêcher régulièrement les sparidés dans le Golfe.

 

Pas de crabe pour cette der des der mais que des myes. Résultat, des touches minimalistes de poissons chipoteurs mais pas franchement mordeurs. Un congre et un baliste ont daignés montrer leurs écailles.

 

J'ai quand même bien envie d'y retourner, alors faites moi signe si vous mettez une dodo au sec, je serai à nouveau motivé. La température de l'eau laisse présager que l'arrière saison peut-être surprenante...

 

Lundi 27 mai 2013

C'est la reprise...

Net oblige, petits échanges avec Michel pour organiser une session dodo dans le Golfe.

Le rendez vous est pris et la décision de prendre le pneumatique low cost de Michel emporte l'adhésion. Discret, léger, et relativement silencieux, son poids permet de s'ancrer light avec un minimum de chaine qui respecte le substrat et la flore marine.

Pour la dodo, un mouillage discret est toujours bienvenu.

 

Matos embarqués:

Canne traction Batson XBB962, 2.40  20/60g

Canne test dodo Batson SB 844, 2.13  20/50g, utilisée pour le jigging lourd sur les épaves à la recherche du lieu et des juliennes.

Canne proto Batson modifiée, scion fibre de verre 2.30 20/100g

Ces 3 blanks sont des cannes home made et ont été choisis pour leurs qualités, tactile et bonne lanceuse. Ce qui est d'ailleurs étonnant pour la 844, qui satellise les grammages adaptés à la pêche au poser tel que nous la pratiquons dans les zones de forts courants du Golfe du Morbihan.

Moulin 4000 et tresse 15/100 pour Michel et 17/100 multicolore pour mes moulins "spécial pêche vertical".

Appâts: crabe, couteau et siphon de mye.

Bdl; trainard d'une brassée autoferrant en fluoro en 45/100 pour Michel et en monofilament 40/100 monofilament pour mes montages.

Perle coulisseau

perle molle amortissante noire ou fluo

hameçon à palette Gamakatsu 3310F 2/0.

Avec le 1/0 voir le n°1 nous n'aurions pas raté toutes les touches des grisets qui sont venus allègrement gouter à la mye.

 

Premier poste et mouillage pour patienter dans l'attente que le jus mette le turbo.

Même si la zone ne paye pas de mine, j'affectionne ce poste puisque c'est un endroit de convergences de différents courants, qui attire les sparidés pour l'abondance de nourriture qui s'accumule le long des lignes de sonde, composées de quelques enrochements que la nature a aligné et épargné des remous.

Donc on n'y croit. Michel, canne à la main et moi adepte de la petite clochette.

Le ballet aérien des goélands dans leur espace de nidification et le paysage du Golfe, accompagnent nos rêveries.

Michel ne s'assoupit pas encore et ma clochette tinte sous les rafales de vent et nos appâts ne sont pas visités.

Eternel discours sur la température de l'eau et que tout est en retard...

L'eau commence à sérieusement courir et le moment est venu de changer de poste. La marée descendante nous porte vers notre nouvelle destination. Je place le bateau au sondeur et selon la veine de courant et je mouille au plus proche des remous, en anticipant le déplacement du jus au plus fort de la marée et c'est une marée de 104...

 

Dépose de nos esches dans le jus pour qu'ils effectuent une valse entre la veine d'eau et le contre courant qu'affectionne les voiliers et autres embarcations motorisées qui passent sur nos lignes par accident. Evidemment!

50 m de tresse dans l'hélice de ce beau bateau de travail qui nous contourne en nous prenant pour une bouée de régate!

Vaille que vaille, nous avons les cannes à la main et le carnaval des touches de petits grisets commence. Mes myes sont pris pour cible et je ferre sans trop y croire, nous ne sommes pas là pour les grises mais bien pour la Royale. L'énorme bouchée de mye ligaturée est trop difficile à happer par les grisets.

Pas le temps de refaire le monde, ce sont les 2 dernières heures du baissant qui nous intéressent et nous y sommes. Nous sommes abordés par un ami pêcheur, pionnier de la dodo dans le Golfe qui nous informe que c'est pas encore ça, ce qui ne nous fait pas plus cogiter que cela. Ce constat général doit changer et nous pensons que c'est aujourd'hui... Faut bien positiver autrement faut plier les gaules!...

Quelques casses normales se produisent sans nuire à notre moral, le soleil nous réchauffe et le courant forcit, ça c'est tout bon.

Coup de téléphone, je décroche et nous échangeons avec Bulle de la Breizh team56, sur son montage vidéo qui relate la compétition amicale de Bell île en mer qui a eu lieu la semaine dernière dans des conditions de mer houleuse et ventée, mais la Pointe des Poulains reste magique. Belle Ile for ever!

Boum, Boum, pause courte, Boum, reboum et rebadaboum, mon proto est d'une sensibilité et leurre la dodo qui s'est mise à table. Je suis toujours en conversation téléphonique, poli, j'informe mon correspondant que j'ai un poisson qui titille ma ligne. Je raccroche, je rends un peu la main et je ferre après que ma canne salue une nouvelle fois. La dodo donne des coups de tête violents, j'ai un doute ça ressemble à un début de combat de grosse vieille. Non c'est pas vraiment ça, les coups de boule sont vraiment accentués. Je crois de plus en plus à une daurade.

Mon moulin chante allègrement, elle me prend du fil et je jubile dés qu'elle a décidé de partir à gauche, en s'appuyant sur le courant, signe que c'est peut être une dodo. Je fais travailler la canne pour fatiguer la Royale. Elle rushe encore mais déjà plus gentiment. Je prends les affaires en main, je desserre le frein et je pompe sur la canne en moulinant. Elle effectue ses dernières embardés et je vois enfin ses reflets argentés et cette nage qui me subjugue toujours autant.

 

Coup d'épuisette et hop dans le bateau. On se congratule! Photo!

 



Première session de l'année spécial pneu lowcost

 3.5kg de muscle. Elle est compacte et a la forme d'une petite carangue.

 

Je casse sur une croche et je refais mon noeud et le temps que je relance, je sens une certaine concentration. Michel ajuste sa position, son crabe a subi une croquette. Il patiente.

Touche à nouveau avec une tirée!

Ferrage appuyé. Attelé!

Canne pliée, Michel pompe et se fait un peu malmené par une Royale récalcitrante, elle prend du fil, la belle fonce vers le bateau, change de direction.

Elle sort de la couche d'eau verte et se révèle combattante en tentant de passer sous le bateau, ensuite elle file vers l'ancre. Michel n'est pas aux abois mais il s'emploie à brider la daurade. La dodo pique un sprint quand l'épuisette lui couvre la caudale. C'est vrai qu'il vaut mieux "épuisetter" les poissons la tête dans les mailles, surtout une Royale non coopérative.

 

 

Daurade in board!

 

 

Beaux reflets!

Sourire qui en dit long!

 

J'avais oublié ce qu'était une session à la dodo et cette matinée a éclipsé bien des sessions au leurre à la recherche du bar.

Retrouver l'ambiance du Golfe et croiser ce poisson fantasque qu'est la Royale me donne même envie de pêcher à nouveau du bord...

 

Mercredi 29 mai 2013

Commentaires de Christian et sa photo:

P'tite pêche ce matin ...sous les grains ! entre Méhaban et Baguen Hir...
4 royales (2,6 /2,5/1,9/1,9) = ~9kg, 3 grises (3kg) et une ..araignée...
Les royales remplies de gros crabes à "dégueuler" les pattes dans le bateau...
Appâts aussi : crabes.
J'ai fait une photo ...comment la mettre sur le site ? J'suis pas très doué ...

A+

 

Christian n'a pu prendre de photo sous les grains. Je publie tel quel son cliché...

 

Fin de journée

Le soleil arrive enfin et m'accompagne pour une paire d'heure pour une session dodo courte mais instructive.

3 touches, 2 casses sur des gros poissons et une 2 kg 5 mise au sec après une défense coriace dans la roche et le goémon. Elle s'est même ouvert le ventre sur les huîtres qui bordaient le tombant. Je vous épargne la photo qui est un peu gore...

Toutes les touches ont été faites avec des myes congelées et pas une tape sur le crabe.

Moules dans le contenu stomacal.

 

Lundi 10 juin 2013

Il bruine et nous entamons cette session par une prospection au bar sur de nouvelles dérives. Rien d'enthousiasmant. On attend que le jus prenne des watts et nous décidons d'aller sur un poste assez couru mais dont le mouillage doit se faire aux petits oignons, pour traquer la royale une paire d'heure.

Mye et crabes comme appâts:

3 dodos sorties; 3.5kg, 2.8 et 2kg.

 

 

 Mye congelée et 3.5kg attelée

La vidéo de la mise à l'épuisette de la dodo!

 

 

 Sur le même spot et dans la même tranche horaire, mais leurrée au crabe vert...

 

5 septembre 2013

 

Enfin une petite session à la dodo pour retrouver le goût des bonnes choses.

Trop gourmand, j'avais préparé deux cannes et j'ai ensuite choisi des axes de lancer mal pensés. J'ai passé une bonne partie de la session à défaire les tresses emmêlées.

C'est l'école de patience qui ne débouche pas toujours sur le résultat recherché. Les ciseaux ont eu raison de cet incident.

Pendant ce temps là, les dodos passent et ne repassent pas.

 

Finalement, je décide de pêcher avec une seule canne pour bonifier les quelques départs alors que les cannes étaient fixées sur les portes cannes.

Un peu de chance et un beau seau de crabes verts fraîchement ramassés le matin même me permettrons de batailler avec une joli mémère.

 

dorade  sept 13 103.jpg3.6kg de quoi fatiguer les bras et de prendre une bonne dose d'adrénaline et d'endorphine...

 

dorade  sept 13 102.jpgSa robe présentait des couleurs bien soutenues, presque flashy...

 Mercredi 18 septembre 2013

 Les dorades récemment prélevées étant bien grasses, j'imagine qu'elles se préparent pour le grand départ, vers des eaux plus stables et plus tempérées.

C'est donc le moment de faire le bilan des sessions à la Royale 2013.

 

Je suis un peu out puisque j'ai au final été très peu de fois à la pêche à la dodo. J'ai malgré tout le sentiment qu'elles étaient moins présentes que les années passées.

Ceux qui ont bien pêché, plusieurs sessions de folie jusqu'à plus de 20 dodos ont pu pratiquer le no kill.

Pour la plupart d'entre nous, cette année n'est pas à marquer dans les annales halieutiques.

Le pattern c'était de prospecter et de multiplier les sessions pour trouver de nouvelles moulières, des lieux et les moments de passage. 

Certains spots ont moins bien marché du fait que les moulières avaient presque disparues.

D'autres ont été productif sur des laps de temps courts, pendant un 1/4 d'heure et ensuite le désert.

Il a fallu de la persévérance et de la constance pour toucher des Royales, mais le Graal reste le Graal. Cette pêche est l'une des plus captivante et emporte l'adhésion de plus en plus d'adeptes. Est ce la raréfaction des bars dans le Golfe qui a amené un certain nombre de pêcheurs à changer leurs habitudes. Ce qui est sûr c'est que certains spots étaient saturés d'embarcation au mouillage.

 

C'est avec ce constat en tête que nous nous embarquons avec Nikk et Will pour l'une des dernière session de pêche au poser dans le golfe. Ce fut donc l'occasion de se retrouver entre pêcheurs de bars pour une initiation en live à la pêche de la Royale avant qu'elles entreprennent leur migration et ne quittent le Golfe du Morbihan.

Comme la plupart des purs leurristes , Nikk et Will  avait l'impression que la pêche au poser, c'est un peu pépère...

Eh bien cela le fut! Peu de touche et une seule Royale de ferrée.

Je crois que je perds le feeling.

 

Voici une vidéo relatant cette sortie.

Nikk attelé à une Royale de 3.3kg!

 

 

22 avril 2014

Pendant que je sillonne le large à la rencontre des bars, des fondus de dodo sont déjà sur leurs cailloux et bouts de roche à dézinguer les Royales du Golfe du Morbihan.

La palme à Titi 59 qui a mis au sec une daurade de 3kg,  après avoir été secoués par quelques grisets pêchus.

 

Ca y est la saison est lancée!

Merci Guy et Titi!

 

Rectification: 2 dodos au sec aujourd'hui pour Titi, une de 2.5 kg au ver et une de 3kg au crabe vert. C'est parfait si les Royales se font leurrer au crabe si tôt dans la saison.

 

Eté 2014

N'ayant pas fait de session à la Royale ces derniers temps, je me permets de publier les photos de quelques amis qui se sont éclatés sur les dodos dans le Golfe...

Merci à Dadaben et Flotis pour leurs contributions!

D'autres photos suivront...

 

bar et dorade baptiste flotis  041 (1).jpeg

 

bar et dorade baptiste flotis  041 (38).jpg

 



26/05/2012
309 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 157 autres membres