Pêcheur de dorades et de bars dans le Golfe du Morbihan

Pêcheur de dorades et de bars dans le Golfe du Morbihan

Un début d'année exceptionnel pour le bar!

Petit retour sur la pêche au bar en 2013

 

Pour préparer la fin du repos biologique du bar, j'ai tenté de faire un bilan halieutique sur l'année 2013.  Ces constats qu'il faut prendre à la légère ne sont que des réflexions nées des échanges avec mon réseau de pêcheurs, composé de récréatifs et de professionnels.

 

J'ai remarqué une certaine absence des barsets et une relative abondance des gros spécimens dés le début de saison 2013. Il paraîtrait que la température de l'eau incommodant le poisson fourrage, celui-ci aurait eu tendance à regagner le large, pour retrouver de la fraîcheur. Le garde manger se déplaçant, les bars auraient suivi.

Les pêcheurs pro des îles du Ponant sud ont eu une tendance à aller ligner dans des profondeurs inhabituelles, en délaissant la pêche de proximité...

 

2013 fut donc l'année des lunkers  et une relative absence des petits bars.

 

P1020461.JPG

 Un bar  de début de saison 2013

 

Avril 2014, les beaux jours reviennent et les fishs aussi.

 

Dés avril 2014, la mer est devenue un peu moins inhospitalière, j'ai pu m'aventurer au large à la rencontre de nos amis le Labrax.

 

Le début de saison dans notre région est marqué par la recherche des passages des bars, qui viennent du large se nourrir et se ressourcer après le frai ou un hiver houleux.

Des autoroutes sont prises d'assaut par des mates de bars qui au gré du courant colonisent les secteurs à fort potentialité de nourriture. Ils suivent les poissons fourrage à la trace, ce qui peut être déterminant pour le choix des leurres ou des jigs.

 

Durant l'hiver 2013/2014, j'ai vécu l'une des plus mauvaises saisons au lieu sur les épaves. Les sorties étant rares et le poisson absent. Peu ou pas de baos ont été mouillés sur ces fonds encombrés. J'ai retrouvé quelques pollacks sur d'autres secteurs qui ont été aussi investis par les ligneurs.

 

Il semblerait que cet hiver, les poissons toutes espèces et toutes tailles confondues, ont cherché les grands fonds pour retrouver du calme. Dans ce contexte particulier, les prédateurs auraient été à la fête. L'eau en profondeur étant relativement plus calme et moins froide cet hiver, les bars et autres carnassiers pouvaient être actifs...

 

Pour en revenir à 2014, j'ai vécu les meilleures sessions de début de saison mais avec des bars dépassant rarement les 70 cm et avec une moyenne aux alentours de 40 cm.

Des sorties avec beaucoup de bars leurrés, c'était grisant, surtout que cela se répétait au fil des jours, de quoi tester toute la boite de leurre et surtout les nouveaux leurres.

Dommage que vent de nord ou NE a finalement perturbé le temps. Les concentrations sont devenues plus rares et la houle se calmant, les bars se sont dispersés et si nous les retrouvions en rang serré, ils ne montaient plus aussi facilement sur nos leurres.

Certaines nouveautés de leurres ont fait des merveilles...

 

Début de saison prometteur mais les poissons leurrés ont été de taille modeste. Les années se suivent et ne se ressemblent pas...

 

J'ai peu de photos de ces sessions de folie...

 

 

canne 2014 141.jpg

Une mer un peu houleuse, de l'oxygène et une température clémente.

 

Nikk bar avril 2014 004.jpg

 Nikk pour une reprise n'a pas failli à sa réputation et m'a mis la pâtée!

 

bar avril 2014 021.jpg

Quelques lunkers!

 

 

canne 2014 132.jpg

Beaucoup de poissons avaient été parasités.

 

bar avril 2014 035.jpg

 

 Un joli bar dans le Golfe. Ca y est, ils sont dans la place!...

 

 

 



18/04/2014
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 144 autres membres